logo LPO Sterne

Ligue pour la Protection des Oiseaux
Moselle


Fabriquer des nichoirs


La fabrication de nichoirs est à la portée de tout bricoleur. Il suffit de respecter les quelques recommandations suivantes :
  • évitez le contre-plaqué qui résiste mal aux intempéries (sauf le contre-plaqué marine mais très coûteux) et utilisez de préférence du bois massif d'épaisseur minimale 10 mm (20 mm étant idéal) pour assurer une bonne isolation thermique,
  • pour les assemblages, préférez les vis aux clous,
  • percez le trou d'envol toujours dans la partie haute du nichoir (pour une évidente question de protection contre les prédateurs),
  • un nichoir doit pouvoir être nettoyé facilement ; prévoyez une possibilité d'ouverture par le toit, la face avant ou une paroi latérale,
  • ne peignez et ne vernissez pas l'intérieur du nichoir ; il est possible de peindre l'extérieur avec des peintures non toxiques et de couleur neutre mais l'idéal est d'imperméabiliser en passant 2 ou 3 couches d'huile de lin.
Nichoir

Il existe un grand nombre de modèles de nichoirs, depuis le pot de fleur reconverti en nichoir jusqu'à la buche fendue et évidée. Les modèles les plus courants, et les plus efficaces, sont :
Nichoir boite à lettres
  • le nichoir boite à lettres : il est bien adapté à la plupart des petits cavernicoles (mésanges, Sitelle torchepot, Rougequeue à front blanc, ...)
Nichoir balcon
  • le nichoir à balcon : il convient aux mêmes espèces que le nichoir boite à lettres mais offre une meilleure protection contre les prédateurs et les intempéries
Nichoir semi-ouvert
  • le nichoir semi-ouvert : c'est le nichoir qui convient pour Rougequeue noir et Rougegorge familier

Dans le document téléchargeable en cliquant ici, vous trouverez les plans de ces nichoirs. Les dimensions du nichoir sont données à titre indicatif ; en revanche, les diamètres du trou d'envol doivent être autant que possible respectés.

Poser et entretenir un nichoir

Quand poser les nichoirs ?

La plupart des oiseaux commencent dès le mois de février à prospecter leur territoire à la recherche d'un site de nidification. Il est donc souhaitable que les nichoirs soient posés avant la mi-février (idéalement entre octobre et début février)

Où poser les nichoirs ?

Le plus souvent les nichoirs sont posés dans les arbres, accrochés au tronc. Il est également possible de les accrocher à un poteau ou à un mur.
La hauteur n'est pas le facteur le plus important ; pour la plupart des espèces, une hauteur de 2 mètres est suffisante.
En revanche, il est essentiel de respecter les points suivants :
  • l'ouverture du nichoir doit toujours être à l'abri de la pluie. Le trou d'envol doit donc être orienté à l'est ou au sud-est. Pour la même raison, le nichoir doit être vertical ou (mieux) légèrement incliné vers le bas (jamais vers le haut !)
  • l'ouverture du nichoir doit être à l'abri des prédateurs potentiels (chats, fouines, ...). Il faut donc veiller à poser le nichoir à distance de tout support facilitant l'accès à un prédateur (branche, faîte d'un mur, ...)
  • en cas de pose accroché à un poteau ou un mur, le nichoir ne doit pas être en plein soleil.

Quel entretien ?

Tous les ans, en dehors de la période de nidification, donc entre octobre et février, il est souhaitable d'effectuer un entretien des nichoirs.
Cet entretien sera l'occasion :
  • de vider le nichoir des matériaux accumulés par ses occupants (en vidant le nichoir on évite la prolifération des parasites et on augmente les chances qu'il soit occupé la saison suivante)
  • de vérifier le bon état du nichoir et de sa fixation (un nichoir qui tombe, dont le fond se désagrège ou qui prend l'eau condamne la nichée qu'il aurait dû protéger)
  • éventuellement, de traiter l'extérieur du nichoir à l'huile de lin (ce n'est pas indispensable mais augmente la durée de vie du nichoir).

Retour en haut de page